Confession de Foi


Confession de Foi


  1. Les Saintes Ecritures
Nous croyons à la divine inspiration, plénière et verbale, des Saintes Écritures, la Bible (2 Tim.3:16,17 ; 2 Pierre 1:19-21), constituée de 66 livres de l’Ancien et du Nouveau Testament (Deut.4:2 ; Apo.22:18-19), seule Parole écrite de Dieu, totalement exempte d’erreur dans sa rédaction originale, révélation spécifique, unique autorité souveraine et infaillible en matière de foi et de vie (Mat.5:17 ; 22:29 ; 24:35;  Rom.15:4).

  • Le Dieu trinitaire
Nous croyons en un seul Dieu (Gen.1:1 ; Esa.43:10 ; 1Cor. 8:6 ; Eph.4:4-6), éternel (Ps.90:2), infini (2 Ch. 6:18) souverain (Ps.115:3 ; 1 Tim.6:15), et tout puissant (Gen.17:1) : Père, Fils et Saint-Esprit, trois personnes de la même nature divine (Mat. 28:19, en un seul nom) et ayant chacune des offices distincts (2 Cor.13:13 ; Gal.4:4-6 ; Eph.2:18).
Nous croyons que Dieu le Père est l’auteur de son dessein éternel, qu’il se révèle de façon générale dans sa création. Il la gouverne par son conseil et selon sa providence (Ex.20:11 ; Ps.19:2-4 ; Rom.1:20 ; 11:33-36 ; 1 Cor. 15:28 ; Eph.3:11 ; Apoc.4:11b).

  • Jésus-Christ
Nous croyons en Jésus-Christ, notre Seigneur (1 Cor.12:3), à sa préexistence éternelle (Col.1:17).  Conçu par le St. Esprit (Mat. 1:18,20a), Il est venu en chair (Jean 1:1, 14,18), est né de la vierge Marie (Mat.1:18 ; Luc 1:34-35).
Nous croyons à sa parfaite divinité (Jean 1:1 ; 5:18 ; Col.2:9 ; Héb.1:3,6,8) ; à sa parfaite humanité exempte de péché (Héb.4:15), à son enseignement (Mat.28:20), à ses miracles (Jean 10:38), à sa mort expiatoire et rédemptrice, à elle seule pleinement suffisante (Héb.9:12 ; 10:14 ; 1 Jean 2:1,2 ), à sa résurrection (Marc 16:6 ; Luc 24:39) et à son ascension corporelles (Actes 1:11).
Nous croyons à son ministère actuel de Souverain Sacrificateur, dès l’Ascension (Rom. 8:31-34 ; Héb. 4:14 ; 8:1,2) et à son unique médiation auprès du Père (1 Tm. 2:5). Nous croyons que c’est par Jésus seul que l’homme peut être sauvé (Actes 4:12), et qu’en son seul nom le croyant peut prier (Jean 14:13).
Nous croyons à son retour personnel et visible, dans la puissance et la gloire (Mat. 24:30) pour juger et pour régner (Mat. 16:27,28 ; Actes 17:31 ; 1 Pi. 4:5 ; Apo. 22:12).

  • Le Saint-Esprit
Nous croyons en l’Esprit Saint, à sa divinité (Actes 5:3,4) et à sa personnalité éternelles (Jean 16:13-15). Dès la repentance et la nouvelle naissance, Il demeure en tous ceux qui sont sauvés par Jésus-Christ (Jean 7:39 ; Actes 11:15-17 ; Rom.8:9 ; 1 Cor.12:13 ; Gal.4 :6).
Nous croyons à l’action du Saint-Esprit dans l’Eglise, accordant à chaque enfant de Dieu le pouvoir de vivre une vie sainte (2 Cor.3:17,18 ; 1 Pierre 4:2-4), de rendre témoignage et de servir Jésus-Christ par sa puissance (Actes 1:8 ; 1 Pierre 2:9) dans son Eglise et dans le monde.
Nous croyons que la loi divine est écrite dans le cœur du croyant et que l’onction du Saint-Esprit la lui fait comprendre (Héb.8:8-10 ; 1 Jean 2:20).
Nous croyons que le Saint-Esprit distribue souverainement un ou plusieurs dons à chaque membre du corps de Christ, en vue de l’édification commune (Rom.12:3-8 ; 1 Cor.12:4-11 ; 1 Pierre 4:10,11).
Nous croyons que la présence de dons ne permet de se prévaloir d’aucune supériorité spirituelle. Il ne convient donc pas de déprécier la vie et la piété des autres églises qui se veulent fidèles à l’Ecriture Sainte. (1 Cor.4:1-7 ; 12:31 à 14:1 ; Phil.2:13)
Nous croyons que le parler en langues n’est pas un signe indispensable, ni certain du baptême du Saint Esprit (1 Cor. 12:7-13 et 28-30).
Puisque nous attendons encore la rédemption de notre corps lors du retour de Jésus-Christ, bien qu’IL nous l’ait acquise en sa mort, nous croyons que Dieu accorde par anticipation la guérison aux malades quand il Lui plaît, mais qu’Il n’a pas promis de le faire toujours (Mat.8:16-17 ; Rom.8:18-25 et 28-29 ; 1 Cor.15:42-44 ; 2 Cor.4:16-5:5). Il peut donc arriver que le chrétien le plus fidèle reste malade et soit appelé à glorifier Dieu dans cette situation (2 Cor.12:7-10 ; 2 Tim.4:20 ; Jacq.5:13-16).
Nous croyons que le ministère prophétique dans l’Eglise, quelle qu’en soit la forme, ne peut en aucun cas contredire, altérer ou compléter l’Ecriture Sainte, ni se substituer à elle (1 Cor.14:22-23 ; Eph.2:20-22 ; 2 Pierre 1:20-21 ; Jude 3 ; Apoc.22:18-19).

  • L’homme et le Salut
L’homme: Nous croyons que l’homme créé à l’image de Dieu (Gen.1:26,27) a chuté, s’est séparé de Dieu (Gen.3) et, qu’en conséquence, l’humanité tout entière entraînée dans la chute, demeure sous la domination de Satan (Jean 8:44), dans la révolte, la corruption et la condamnation (Rom.5:12-21 ; 1 Jean 5:19b)
Le salut: Nous croyons que la justification et le salut de l’homme s’opèrent par la seule grâce de Dieu en Jésus-Christ et sont reçus uniquement par la repentance et par la foi en Lui (Eph.2:4,5,8). Ce salut ne s’obtient pas par les œuvres (Eph.2:9) ni par l’observation de la Loi (Rom.3:27,28 ; Gal.3:2-5 ; Col.2:16,17) ni par d’éventuels sacrements, mais par la foi seule (Rom.3:30) en vertu du sang versé par Jésus-Christ (Rom.3:24,25). Nous croyons que par le Saint-Esprit l’homme régénéré produit alors des œuvres bonnes attestant la réalité de sa foi (Eph.2:10 ; Tite 2:11-14 ; Jacq.2:14-26).

  • L’Eglise et les églises
L’Eglise: Nous croyons que l’Eglise universelle est le corps de Christ (1 Cor.12:12,13), composé de tous ceux qui sont sauvés par Jésus-Christ (Actes 2:47) en tous lieux et en tous temps (Rom.4:16). Nous croyons que l’unité véritable de l’Eglise est dans son unique Chef, Jésus-Christ (Col.1:18a) ; elle est l’œuvre du Saint-Esprit seul (Eph.4:1-6). Nous croyons que l’Eglise a pour but suprême de glorifier Dieu (Eph.1:5,6). Sa mission est de faire des disciples par l’évangélisation du monde entier jusqu’au retour du Seigneur Jésus-Christ  (Mat.28:19-20 ; Marc 16:15).
Les églises: Nous croyons que l’Eglise universelle trouve son expression visible dans les églises locales (1Cor.1:2) « en quelque lieu que ce soit »), constituées d’après l’exemple et les enseignements du Nouveau Testament (1 Cor.14:33b ; 16:1 ; I Tim.3:14,15). Deux signes ont été ordonnés pour le croyant: le baptême par immersion, image de sa mort, de son ensevelissement et de sa résurrection avec Christ (Mat. 28:19 ; Actes 2:41 ; 8:12 ; Rom.6:3-11) ; le repas du Seigneur, sous les deux espèces ; commémoration, « jusqu’à ce qu’Il vienne », de l’œuvre accomplie par Jésus-Christ sur la croix, « une fois pour toutes » (1 Cor.11:23-26 ; Héb.10:10-14).
Nous croyons que la direction de chaque église locale est confiée par le Seigneur aux hommes qu’Il appelle et qualifie par les dons spirituels nécessaires à l’exercice de leur ministère (Actes 14:23 ; Rom.12:4-8 ; Tite 1:5-9 ; 1 Pierre 4:11). Cependant, l’appel, les dons et la reconnaissance de leur charge ne leur confèrent ni suprématie ni pouvoirs spéciaux (Actes 10:25,26 ; Gal.2:11 ; Col.2:8).

  • L’Au-delà
Nous croyons que le retour du Seigneur Jésus-Christ, espérance de l’Eglise (Phil.3:20 ; 1 Thess.1:10 ; 2 Tim.4:8 ; Héb.9:28 ; Apoc.22:20), est personnel, visible, glorieux, proche et qu’Il reviendra du ciel comme Il y est monté (Actes 1:11 ; 1 Cor.15:51,52 ; 1 Thes.4:13-18).
Nous croyons à la résurrection de tous les hommes (Jean 5:28,29 ; Actes 24:15). Ceux qui sont sauvés ressusciteront pour la vie éternelle (Jean 11:25 ; 1 Cor.15:20,22-23,42-58 ; Phil.3:20-21 ; 1 Pierre 1:3-5) et ceux qui sont perdus pour le jugement, suivi du châtiment éternel (Mat.25:46 ; Jean 5:29 ; 2 Thess.1:9 ; Apoc.21:8).

  • L’Etat
Nous croyons que les autorités civiles ont été instituées par Dieu pour le bien-être moral et la paix des nations et qu’Il ordonne aux croyants de s’y soumettre (Mat.22:17-21 ; Rom.13:1-7 ; 1 Tim.2:1-4). Toutefois, en cas de conflit entre la volonté de Dieu et la loi des hommes, l’obéissance à Dieu dans sa Parole prévaut (Actes 4:19 ; 5:29).
  •   Adoptée le 15/02/2019